Rencontre avec l’artiste Lolita de Lolita Picco

0 Flares 0 Flares ×
Aujourd’hui plongez-vous dans le monde de Lolita, une charmante artiste française, du sud de la France, une illustratrice talentueuse et créatrice de la marque Lolita Picco. Je suis complètement Fan de ses créations. Elles sont tellement personnelle, faites avec tellement de minutie et d’amour. Et il y a toujours cette petite touche de vintage qui fait toute la différence. Vous pourez retrouver ses créations et faire votre shopping sur Etsy, où je l’ai découverte, et elle a aussi un site et une page FB. Tous les liens sont à la fin de cette fabuleuse interview…
banner
Bonjour Lolita! Pourrais-tu nous présenter en quelques mots “ Lolita Picco” et nous en dire un peu plus sur toi?
Je suis illustratrice et créatrice de la marque éponyme, j’ai 27 ans, j’habite à Marseille mais je suis née à Martigues, une petite ville voisine. À la fin de mes études d’Arts Appliqués en 2008, je me suis directement mise à travailler en tant que graphiste freelance, car c’est ma formation de base. Je me suis cependant vite spécialisée dans l’illustration, et ai commencé à décliner mes illustrations sur différents supports tout naturellement (carnets, cartes postales,…). Voyant que j’avais un retour positif de la part de mes « clients » lors des quelques marchés de créateurs auxquels je participais, j’ai décidé de me lancer sérieusement dans la création en 2012. Le temps d’acquérir un peu d’expériences professionnelles et de me sentir prête pour créer ma petite entreprise !
sirene
Quand as-tu commencé à t’intéresser à l’illustration et aux différentes techniques que tu utilises aujourdhui, comme le collage, et à créer? Où ton voyage créatif prend-il ses racines?
Cela va paraître bateau, mais du plus loin que je me souvienne, je passais mon temps avec des crayons dans la main. Je faisais des bandes dessinées, des storyboard très détaillés pour les jeux qu’on s’inventait avec mes soeurs. J’aimais créer, dessiner, c’est pourquoi je me suis orientée dès la classe de seconde dans la filière Arts Appliqués. J’ai passé mes années lycées à découvrir les différents domaines des Arts Appliqués, j’ai longtemps hésité entre le design de mode et le graphisme, mais c’est finalement ce dernier qui l’a emporté. Mon goût pour l’illustration est apparu lors de mes études (BTS Communication Visuelle), je prenais plus de plaisir à faire les travaux d’expressions visuelles que le reste. Je pouvais y exprimer ce que je ressentais, et a cette époque j’avais beaucoup de choses à dire !
Le collage est arrivé bien vite, en 2007. J’ai commencé a collectionner de vieilles photos trouvées dans des vides greniers et j’avais envie de leur inventer une seconde vie. Je pouvais raconter des histoires très personnelles par le biais de mes illustrations, et comme je suis assez minutieuse, je pouvais passer des semaines entières a peaufiner les moindres détails. Chaque élément avait un sens visible ou pas, en tout cas pour moi c’était un peu comme mon journal intime.
card camion
D’où puises-tu ton inspiration? Pourrais-tu nous décrire ton processus créatif?

Mes sources d’inspiration viennent surtout de mon quotidien : ma famille d’abord, la plupart des photos utilisées pour mes illustrations viennent d’albums photos de mes grands-parents. Mes amis, car ils m’appellent « morue » depuis des années (mais je les aime bien quand même), ma ville Marseille, source inépuisable d’expressions à qui j’aime rendre hommage dans mes travaux…Bref mes inspirations sont souvent très personnelles. Je suis également très sensible au second degré, j’aime bien faire sourire les gens avec mes illustrations !
Mon processus créatif est assez simple : je pars d’une expression ou d’une idée que j’ai envie d’illustrer. Je trouve une photo qui m’inspire et je « brode » tout autour les formes, couleurs, textes. J’assemble, je découpe, je colle, jusqu’à que la composition me paraisse assez équilibrée et reflétant bien mon message de départ.
corvees
Une chanson qui pourrait représenter ton travail?

Une de mes chansons préférées de tout les temps c’est « The Ghetto » de Donny Hathaway, ou bien « Didn’t Cha Know » d’Erykah Badu…Je sais pas si ça représente vraiment mon travail, mais je peux les écouter tous les jours sans me lasser.

Lorsque tu n’es pas en train de créer, que fais-tu? Quel genre d’artiste es-tu?
Lorsque je ne créer pas, je lis énormément (en moyenne 1 livre par semaine!), je passe du temps avec mes amis et ma famille, j’aime voyager, me faire bronzer à la plage l’été en bonne sudiste que je suis, faire de la photo, ou bien dormir…Je suis une fille de 27 ans tout à fait normale, enfin, je crois.
Et je ne me considère pas vraiment comme une artiste, tous les trucs qu’il y a autour, comme les vernissages, parler de ses oeuvres etc, ont tendance à me mettre mal à l’aise.
 mug vintage 2
Si tu devais te décrire en trois mots?…
Curieuse, naturelle et nostalgique.
Qu’est-ce qui motive les gens à acheter du fait-main de nos jours selon toi ?
Le retour à des valeurs, au travail fait avec amour et une envie de proximité. C’est beaucoup plus intéressant de discuter avec le créateur, de connaître son parcours, de savoir comment il créer, de soutenir la création locale par son achat, que d’aller dans les grandes surfaces pour en ressortir avec un produits que tout le monde a déjà. Donc en gros, pour la proximité, l’originalité, et la valeur humaine !
morue 2
Si tu pouvais avoir un super pouvoir…?
Voyager dans le temps. J’adorerais passer une journée dans les années 1910 ou au temps du Far West par exemple, pour observer les gens vivres et leur poser tout un tas de questions sur leur quotidien. L’Histoire me passionne.
card
L’eldorado pour ta boutique/tes créations? De quoi rêves-tu?
Continuer sur ma lancée ! Développer un peu plus ma marque et être distribuée dans pleins de jolies boutiques de créateurs tout autour du monde.
Ça me rends tellement heureuse quand je vois que les gens sont touchés par mes créations, car j’y mets beaucoup de moi dedans. Donc continuer comme ça jusqu’à ce que je soit une mamie fatiguée.
tote
Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à de jeunes artistes qui lancent leur activité/business?
De ne pas abandonner aux premiers obstacles. Car il y en a beaucoup, ce n’est pas facile de monter sa propre entreprise de création, et on ne subvient pas à ses besoins financièrement tout de suite, donc il faut être vraiment passionné et persévérant pour y arriver.
mirror
Aurais-tu des infos à partager avec nos lecteurs à propos de ton activité, des nouveautés, des promos, etc?
Depuis début janvier je commence a avoir différents points de ventes en France et même a l’étranger, ce qui me rends hyper contente! J’espère donc continuer comme ca pour me développer petit à petit. Sinon je vais commencer a travailler sur quelques nouveautés qui sortiront au printemps pour la nouvelle saisons des salons ! J’aime beaucoup participer a ces marches de créateurs car on un retour direct avec la clientèle et c’est très enrichissant et motivant.
card 2
Une dernière chose que tu souhaiterais partager avec nos lecteurs?
MORUE FOREVER !!!
lolita
LIENS :
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Email -- Google+ 0 0 Flares ×
No Responses

Post A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *