Le Paradis des pierres fines et précieuses – Périple en Alsace – Juin 2014

0 Flares 0 Flares ×

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous mon périple en Alsace de fin juin dernier. Tout a commencé 15 jours plus tôt lorsque mon amie Evane, créatrice de bijoux de la marque Misty Sunday, me dit que se tient deux semaines plus tard une des plus grandes foires aux minéraux du monde à Sainte Marie aux Mines. En moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, nous avions pris nos billets de train et ZOU en route pour l’aventure!

Opportunité incroyable, je ne voulais rater ça pour rien au monde. Je connaissais ce genre de salons aux US, regroupant des milliers de vendeurs venant du monde entier. Et là ça se passe à côté de chez nous!! Vente de pierres et minéraux, expositions, conférences, ateliers, une vraie caverne d’Ali Baba pour nous, créatrices de bijoux. Pour celles et ceux d’entre vous qui souhaiteraient en savoir un peu plus, je vous donne le lien du site du salon Mineral & Gems http://www.sainte-marie-mineral.com

Jeudi 26 juin, 6h, départ en train de Lyon, direction Strasbourg. Strasbourg, changement d’un petit quart d’heure, le temps d’attraper un café et une bonne viennoiserie, et c’est reparti. Journée ensoleillée, rien que d’aller faire un tour sur le parvis de la gare m’a follement donné envie d’aller me balader dans la ville. Cette ville qui me tient tellement à coeur après ces trois fantastiques années d’études passées là bas… Bref, nous remontons dans un joli TER qui nous mène à Sélestat. Et là, dernière étape, la navette qui nous amène à Sainte Marie aux Mines. Nous entendons parler de mines d’argent locales qui seraient réouvertes, mais nous n’avons qu’une journée sur place alors ce sera pour une autre fois.

photo 4-4

Arrivée à Sainte Marie aux Mines sous un soleil de plomb (merci la météo qui m’avait donné des infos beaucoup plus modérées, j’ai un mis un jeans, des chaussures fermées et je crève de chaud). Jolie commune dans une campagne verdoyante, coincée entre deux petites collines, qui nous donne l’impression d’être en vacances. On ne perd pas une minute, il est déjà 11h et la montre tourne. On trouve finalement une des entrées sous un petit chapiteau au coin d’une rue. TOP CHRONO.

Et la, c’est le « drame ». Des centaines de stands nous entourent, des pierres toutes plus belles les unes que les autres. Des vendeurs venus du monde entier mais une majorité d’indiens tout de même. Ca parle un peu toutes les langues. On ne sait plus où donner de la tête mais on sait déjà que ça va être une journée inoubliable. Mettons au point une stratégie. Première étape, on fait un premier tour de repérage (très ambitieux et pas réaliste) histoire de voir sur quels stands aller faire nos emplettes un peu plus tard, puis on grignote un truc à midi au soleil (trop ambitieux aussi) puis on retourne faire notre petit marché après avoir fait le tri (c’est beau de rêver). Cerise sur le gâteau, on fera un petit tour à l’expo pour voir les minéraux uniques au monde qui nous ont tant fait rêver sur les affiches. Ok, ça c’est la théorie, je vais vous raconter ce qui s’est vraiment passé.

photo 3-3

On commence par faire les premières allées qui se trouvent juste après le chapiteau d’entrée. Ce sont des pierres, pas des perles. On ne sait pas trop comment procéder sur des salons comme celui-là alors on observe les yeux grands ouverts et pétillants. On a envie de toucher mais peut-être qu’il ne faut pas trop. Je ne vois aucun prix. Apparemment on peut demander le prix de chaque pierre, puisqu’il dépend du nombre de carats et du prix au carat. Evidemment. Maintenant on sait comment ça marche, let’s go!

photo 1-3

Une allée, deux allées, X allées…ça n’en finit plus. Un hall, deux halls…C’est infini, pour notre plus grand bonheur. On a finalement repéré les stands de perles qui nous intéressaient. Mais finalement on trouve un stand encore mieux, et un autre, un autre.

Pause. Il fait chaud, il commence a faire faim. On check nos montres et la c’est re-le drame! Il est alors 14h30, nous n’avons pas fini notre tour de repérage, pas mangé, et on doit retrouver notre chauffeur Blablacar à l’extérieur de la ville a 17h. Tout va bien. Nouveau plan d’attaque, on se sépare, on file acheter ce qui nous fait envie sur les différents stands que j’espère très fort retrouver et advienne que pourra. Début de la course.

Finalement je vais trouver la majorité de mon butin chez des indiens qui ont bâti une caverne d’Ali Baba pour 4 jours…

photo 2-3

C’est un monde que je découvre encore une fois. Aux murs, tous les fils (ou « strands » en anglais) de perles. Est-ce que je me sers, est-ce qu’il faut demander à être servi? Je me lance, j’aperçois des petits paniers, et je commence à faire mon marché. Pas de chance, les perles que je veux sont trop hautes ou les fils viennent par paquets de dix. Je demande de l’aide à un vendeur qui me regarde avec des yeux de merlan frit quand je lui répète que je ne veux qu’un ou deux fils de telles ou telles perles. J’ai dit que je vous racontais tout. Parce que  je réalise dans cette boutique que les clients repartent avec des paniers sacrément remplis et payent avec des liasses de billets. Mais moi je suis venue avec mon budget de jeune créatrice, on y va étape par étape. Zut, je dépasse un peu mon budget prévu, mais impossible de laisser un de mes coups de coeur derrière moi. Je demande si je peux payer par carte. Oui, bien sur. C’est 16% de plus sur le total. Je cours au centre ville chercher quelques petits billets en plus, après avoir retrouvé Evane. On revient, je boucle mon petit marché. Sophie très heureuse.

Epuisées mais des étoiles plein les yeux, on parcourt encore une fois les halls. On bloque devant quelques vitrines de diamants et des bijoux a 5 ou 6 chiffres.

photo 1-3 copy

Puis on se dit qu’on a bien mérité une bonne glace. C’était du sport. Il est 16h, magnum à la main, on est bien.

photo 2-3 copy

Il nous reste une petite demi-heure avant le départ. Direction le barnum où Evane veut me montrer un stand de pierres où elle a craqué un peu plus tôt. Ca n’a pas raté, je craque. Je me fais plaisir avec une petite Tourmaline, que je monterai en bague lors d’un prochain stage chez Cécile dans le Vieux Lyon. Bien sûr, vu les tentations et les prix, j’aurais pu craquer beaucoup plus. Mais je ne l’ai pas fait. Car je veux garder le plaisir de chaque étape. Je veux apprécier chacune d’elle. Cette petite pierre me rappellera cette belle journée de découverte de ce monde un peu à part.

photo 3-3 copy

IMG_20140627_113624

Il est temps de filer trouver notre taxi pour rentrer sur Sélestat. Très sympathique, ce monsieur travaille chez Baccarat. Décidement, les sujets de discussions de la journée n’auront été que du bonheur!

Arrivée à Sélestat, changement de train à Strasbourg et retour à Lyon à 23h et des poussières. Pendant le trajet, on papote. Epuisées mais tellement ravies de cette journée marathon. Une pointe de frustration tout de même lorsque l’on pense à tout ce qu’on a pas pu voir du tout, comme les expositions, les conférences et les ateliers. C’est décidé, l’année prochaine, on y va au moins trois jours. Et j’embarque ma chère maman avec moi, qui a craqué devant toutes les photos que j’ai pu lui montrer. Ce sera un vrai périple « Filles » comme on les aime!

Dans le train, on regarde nos emplettes, on les range, on les ressort, on parle des idées de bijoux pour la prochaine saison. Puis on les reressort, c’est tellement joli à regarder…

Voila un petit aperçu…Amazonite, Iolite, Pyrite, Tanzanite, Labradorite, et j’en passe…

IMG_20140627_113415

De retour à la maison, je n’ai pas créé de suite des nouveaux modèles avec ces belles perles. Les idées ont muri pendant l’été et je sais maintenant ce que je veux en faire. Je suis d’ailleurs en train de les créer ces nouveaux bijoux. Reste de belles photos à faire pour pouvoir les partager avec vous et les mettre en ligne. Très bientôt je vous promets.

Merci les amis! A très bientôt pour la suite des aventures! <3

IMG_20140721_150122 

IMG_20140721_153534

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Email -- Google+ 0 0 Flares ×
Comments

Post A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *